Air d’Elsa, extrait de „Lohengrin“ (acte I), par Alice Fagard et Naoko Hirata

Concert dans le cadre du colloque “Wagner et la France”, le 13-15 février 2013.

Alice Fagard se forme en chant dès 2001 dans la classe de Daniel Delarue, au conservatoire régional d’Aubervilliers-La Courneuve.
Après des études de musicologie et de littérature allemande entre le lycée Fénelon, la Sorbonne et l’École Normale Supérieure (Ulm), une agrégation d’allemand, et un an de lectorat à la Friederich-Schiller-Universität de Jena, elle choisit de se consacrer au chant et intègre le Pôle Sup’93 (Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique) en octobre 2010.
Ses préférences vont à l’univers du lied et de l’opéra allemand, mais elle aime diversifier son répertoire ainsi que les rencontres musicales et scéniques, aussi bien en France qu’en Allemagne. Ainsi, elle chante au sein de l’ensemble vocal Canto Allegre depuis 2003, et participe récemment à la naissance d’une compagnie expérimentale, le « Théâtre de l’Énéïde », à laquelle collaborent musiciens, comédiens et chercheurs. En 2011, elle est Mère Marie de l’Incarnation dans Les Dialogues des Carmélites de Poulenc au théâtre Renaudie à Aubervilliers, et chanteuse-récitante dans le Pierrot lunaire de Schönberg sous la direction de Jean Roudon à L’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois.
Jeanne-Marie Conquer (Ensemble Intercontemporain) et de l’ensemble Alternances, et suit une master-class à l’ircam avec la chanteuse Christiane Oelze dans le cadre du festival « Manifeste 2012 ».
On l’entendra en 2013 dans Les sept péchés capitaux de Kurt Weill et dans La voix humaine de Poulenc.

 

Naoko Hirata (Piano), née à Kumamoto (Japon), a commencé l’apprentisage du piano à l’âge de 7 ans; elle entre à l’Université de Kurashiki Sakuyo dans la classe de Vladimir Ovchinikov et poursuit ensuite ses études en France, auprès de Marie-Françoise Bucquet en piano et d’Alcia Roque-Alsina en langage musical et Joêl Pontet en clavecin. Elle obtient son diplôme avec cinq premiers prix (piano, clavecin, accompagnement au piano, musique de chambre, contrepoint) de plusieurs conservatoires. En 2010, elle est admise au Pôle supérieur de musique de Seine-Saint-Denis dans classe de Nicolas Dessenne. Elle participe à une master classe avec Leon Fleisher en 2012.
Aujourd’hui, elle se produit de nobreux concerts au Japon et en France en soliste et en musique de chambre et elle se consacre particulièrement au répertoire lyrique.

__________________

Vers le programme du colloque “Wagner et la France”: http://19jhdhip.hypotheses.org/141


dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

Das könnte Dich auch interessieren …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.