La rencontre de Wagner et de Gobineau, par Pierre-Louis Rey (Paris 3)

Intervention dans le cadre du colloque “Wagner et la France”, le 13-15 février 2013.

À l’époque où Wagner compose Parsifal, Gobineau poursuit l’écriture de son Amadis, immense poème épique qui ne sera publié qu’après sa mort. L’un et l’autre issus du Moyen Âge, les deux héros sont porteurs d’une forme de Salut, mais tandis que celui de Wagner offre la vision d’un Christ revisité qui permet que soit étendue la pitié à l’espèce humaine entière, Gobineau, s’écartant plus que jamais du christianisme, réserve à de rares individus d’élite le privilège d’une immortalité dont la foule est exclue, puisqu’elle est privée d’âme. Un commun désenchantement devant leur époque et un intérêt obsessionnel pour la question de la race ont contribué à rapprocher les deux hommes durant les toutes dernières années de leur vie. L’article de Wagner publié en 1881 dans les Bayreuther Blätter sous le titre „Héroïsme et christianisme“ ainsi que l’abondante correspondance de Cosima Wagner avec Gobineau éclairent sur leurs différences de sensibilité et de pensée, masquées parfois par une amitié à laquelle Gobineau devra de recueillir auprès des Allemands, à titre posthume, une fortune que ses compatriotes lui avaient toujours refusée.

 

Brève Biographie

Pierre-Louis Rey est professeur émérite à l’Université de la Sorbonne nouvelle (Paris III) et directeur de la Revue d’Histoire littéraire de la France. Il a notamment publié L’Univers romanesque de Gobineau (Gallimard, „Bibliothèque des idées“, 1981) et édité du même auteur Les Pléiades ; Adélaïde, Mademoiselle Irnois et autres nouvelles, ainsi que les Nouvelles asiatiques (Gallimard, „Folio“).

__________________

Vers le programme du colloque “Wagner et la France”: http://19jhdhip.hypotheses.org/141


dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

Das könnte Dich auch interessieren …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.