Femmes et rapports de genre dans les révolutions de 1848-1849, conférence le 3 avril 2014 à l’IHA

Johann_Wilhelm_Völker_Politischer_DamenklubConférence de Gabriella Hauch (université de Vienne) dans le cadre du cycle de conférences « Genre et Europe » organisé par le LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe », Axe 6, en coopération avec l’IHA et le Cnam

Gabriella Hauch présentera une analyse de la période autour de 1848, où se développe une représentation bourgeoise et polarisée des caractères sexués et des rapports sociaux de sexe. Le « sexe » devient alors un critère d’in- ou d’exclusion des institutions centrales de la modernité : famille ; politique, sciences et armée. L’exposé s’articulera autour de trois questions principales : comment fonctionnait l’exclusion des femmes dans les institutions propres aux sociétés modernes, institutions créées par les hommes et pour les hommes ? Quels espaces féminins institutionnalisés les femmes ont-elles créés dans ce contexte ? Comment les rapports de sexe ont-ils été mis en scène dans ces interstices ? La présentation de Gabriella Hauch s’intéressera plus particulièrement à la révolution de 1848/49 et à la place des femmes dans ce mouvement.

Discussion animée par Sylvie Aprile (universite de Lille 3)

Date et lieu: Jeudi 3 avril 2014, Institut historique allemand, Paris, 15h-17h

——

Illustration: Johann Wilhelm Völker, “Politischer Damenclub”, in: Der Satyr 1849, p.14 – Wikimedia Commons.

 


dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

Das könnte Dich auch interessieren …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.